LE PHOTOGRAM DU BRILLANT: VALLON PONT D’ARC.

Bonjour les Brillantes, bonjour les Brillants. C’est d’accord, nous nous sommes éloignés du Val de Drôme et du crestois… et oui, pour ce Photogram nous avons effectivement fait « une escapade » vers l’Ardèche. Vers Vallon Pont d’Arc pour être précis. Dans le même temps qui peut parmi-vous se targuer de ne s’être jamais rendu dans cette commune de 2412 habitants, qui voit son taux de fréquentation multipliée par dix en saison estivale ?

C’est d’ailleurs ce constat qui est au départ de la sélection des photos que vous allez voir maintenant.

Évidemment lors de cette promenade, dimanche dernier, nous avons sillonner le centre de Vallon. Pour y voir quoi ? Un centre-commercial à ciel ouvert, des rues dédiées aux achats touristiques avec leurs lots de mannequins synthétiques sans tête, ni bras, ni jambes, qui ne font exhiber des bikinis, des gadgets éphémères, et toutes sortes d’accessoires inutiles et colorés…

Stop.

Nous c’est non. Ce n’est pas « notre truc ».

En revanche, cette obsolescence de « produits » étant plus que programmée, nous nous sommes concentrés sur l’immuable, sur l’intemporel. Alors certes, ce que vous allez voir est très « géologique », très tellurique, mais nous assumons. Nous préférons largement le vent à l’air du temps.

Commençons par la route qui va nous amener vers notre destination…

Nous y sommes, nous arrivons à destination.

Nous quittons la position de l’automobiliste (même si là, je n’étais pas le conducteur), et nous quittons ce centre-ville « attrape-touriste » pour retrouver les beautés de la nature, et nous ne sommes pas les seuls à faire « l’école de Vallon buissonnière »…

Mais attention aux « rolling stones »…

Allez, c’est parti, je vous invite à entrer dans « le dur », dans le « rock »…

Ma petite tribu et moi revenons sur nos pas, nous nous installons à la terrasse d’un bar-restaurant pour boire un verre…

Et je constate que déjà, les beaux jours attirent les amoureux de toutes les beautés des paysages, qui, il faut le reconnaître, sont assez exceptionnelles…

Ah, et puis… j’allais oublier… Oublier de vous dire que l’inertie tellurique cohabite parfois avec l’énergie électrique… Mais ce n’est juste que pour valoriser « la beauté du geste »…

Enfin, et pour conclure ce Photogram « dédié » à Vallon Pont d’Arc, il me faut vous l’avouer, il y eu ces quelques détails qui ont attiré mon attention…

Alors, allez savoir pourquoi…

Merci pour vos « vues », et vraiment, à Vallon Pont d’Arc, il ne manque que la mer et une plage pour que la commune puisse assumer son statut de ville balnéaire.

Mais, vous le savez, il est parfois salutaire de s’éloigner du centre pour prendre le nécessaire recul indispensable au bonheur de la contemplation.

Mathias Deguelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.