LE PHOTOGRAM DU BRILLANT: MONTOISON. Avec le Maire de la commune.

Bonjour les Brillantes, bonjour les Brillants.

Comme dans les magazines télé, nous allons ouvrir cet article par une rubrique qu’on va appeler : « Si vous avez raté l’épisode précédent ».

Souvenez-vous. Mardi dernier, lebrillant.fr a donné la parole aux habitants de Montoison, tout en regrettant de tomber sur porte close à la Mairie du village.

Le lendemain, donc hier, Jean-Marc Bouvier, le Maire de Montoison reprenait contact avec le brillant.fr, pour obtenir « un droit de réponse » aux questions que nous n’avions pas pu lui poser. Affaire conclue, pour trois questions essentielles qui méritent trois réponses claires.

Donc, exceptionnellement, ce Photogram va vous proposer les plus beaux clichés de Montoison, et va accompagner ceux-ci des trois réponses du Maire qui a eu l’amabilité de répondre à mes trois questions.

Mais pour commencer, place aux images.

À présent passons aux fameuses trois questions que j’ai posée à Jean-Marc Bouvier, le Maire de Montoison. Je lui ai demandé ce qu’il pensait des mots des habitants du village, entre dénonciation d’un village « trop tranquille », et d’autres qui, au contraire, louaient cette tranquillité…

Voici la première partie de la réponse de Monsieur Jean-Marc Bouvier :

  • « La déviation en apportant un répit à ceux qui subissaient la traversée de véhicules lourds, bruyants et portant des marchandises parfois dangereuses, permet de garder un quand à soi sans pourtant nuire à l’activité de nos commerçants »…

La suite des propos de Monsieur le Maire arrive, juste après cette nouvelle pause en images, de Montoison…

Suite des propos de Monsieur le Maire…

  • « Nous ne sommes plus un village qu’on traverse, mais de plus en plus un village qu’on visite. La vie associative s’exprime de mieux en mieux qualitativement et quantitativement, dans nos écoles, notre médiathèque et notre salle d’animation très largement et gratuitement mise à disposition de nos acteurs locaux ».

Allez, on fait une nouvelle pause photo. Après tout le Photogram ne doit pas perdre sa fonction première : révéler un village en images…

À présent, reprenons. Monsieur le Maire, si vous pouviez conclure cette première question…

  • « Nous venons d’inaugurer une fresque à l’école qui a mobilisée nos enseignants, nos anciens, nos parents d’élèves… Ce genre d’évènement intergénérationnel est à l’opposé de ce que serait un village dortoir. Le « city sport » récent en témoigne aussi ».
  • Merci, Monsieur le Maire, avant ma deuxième question, on fait à nouveau un break en images…

Alors Noé Richard-Clément le photographe du brillant.fr et moi voulions absolument photographier la Tour de Montoison, mais on nous a fait comprendre que l’endroit n’était pas sécurisé, d’ailleurs un grillage nous en a interdit l’accès. Résultat :

La deuxième question que j’ai posé à Jean-Marc Bouvier, Maire en exercice à Montoison est la suivante : Comment expliquez-vous la disparition des commerces de proximité, malgré, c’est notable, la présence d’une boulangerie, de restaurants, et d’un bar-tabac… Réponse de l’édile :

  • « La fermeture des commerces de proximité tient malheureusement au fait que les tentatives répétées ont échoué jusque-là, les habitants ne les utilisant qu’en dépannage. Nous pouvons nous féliciter d’avoir quatre médecins et une douzaine de paramédicaux sur un seul site, dans un contexte de désertification médicale qui touche toutes les communes, de façon dramatique parfois ».

Vous savez quoi, nous allons toutes et tous reprendre notre souffle et admirer Montoison, avant de lire la réponse du Maire à ma troisième et dernière question…

Allez on reprend. L’ultime question que j’ai posée au Maire de Montoison concerne la disparition dans la commune, des Services Publics, et là en l’occurrence, de la disparition de La Poste… Voici sa réponse :

  • « La fermeture des Services Publics, dont La Poste, tient à un phénomène général, et aujourd’hui compensée par les services pris en charge par le buraliste (courrier et distribution d’argent), et les services itinérants de la Communauté de Communes (pour mémoire, la commune de Montoison fait partie de la CCVD, soit la Communauté de Communes du Val de Drôme, et donc ne fait pas partie de la CCCPS, soit la Communauté de Communes de Crest et du Pays de Saillans. NDLR) ».

Et, vous savez quoi, tous ces sigles, moi j’ai tendance à m’y perdre un peu. Pourtant, j’ai tort, et je le sais, c’est hautement important. Les enjeux, la politique menée localement, diffère selon votre situation géographique…

Allez, on s’fait une p’tite pause, et ensuite on reprend :

  • Monsieur le Maire, si vous voulez bien conclure …
  • «  La revitalisation de la friche industrielle Drôme Caille (un élevage de volailles NDLR), en cours, est un signe de dynamisme avec en projet une cinquantaine d’emplois. Nous avons à faire cohabiter harmonieusement des populations renouvelées et différentes. Les gens très aisés et ceux qui le sont moins, les anciens et les jeunes, les montoisonnais historiques et les néoruraux. Chacun a sa propre vision du village mais c’est tous ensemble que nous l’habitons ».
  • Merci pour vos réponses Monsieur le Maire. Maintenant, et pour clore ce Photogram, je vous propose de quitter pour un instant toutes ces considérations, certes d’importances, mais là… vraiment… je ne sais pas vous, mais moi, pour conclure, j’ai soif d’un Montoison qui nous offre une farandole d’images poétiques…

Je referme ce Photogram du brillant.fr sur ce cliché qui au fond résume parfaitement l’idée que chacun pourra se faire du village. Maintenant je vous laisse devant cette photo métaphorique…

Ou pas.

Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Allez à Montoison, visitez, rencontrez, regardez, échangez… Et j’en suis sûr, vous en reviendrez avec la certitude que Montoison gagne à être beaucoup plus connu…

D’ailleurs personnellement, j’ai déjà investi dans un logement…

Textes : Mathias Deguelle. Photos : Noé Richard-Clément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.