LE PHOTOGRAM DU BRILLANT: LE LOTISSEMENT D’HERBEMONT.

Bonjour les Brillantes, bonjour les Brillants. Après avoir donné la parole aux résidents des « Coteaux d’Herbemont », un reportage que vous pouvez retrouver en cliquant sur l’onglet « Micro Trottoir », lebrillant.fr a voulu vous offrir ce Photogram. Vous allez le constater, nous-sommes là en présence d’habitats qui diffèrent complètement de ceux du centre-ville de Crest.

Or, justement, ici Noé Richard-Clément et moi, n’avons pas photographié le lotissement d’Herbemont avec le moindre parti-pris. Il ne s’agissait pas pour nous d’opposer l’histoire du centre-ville à la nouveauté du lotissement, mettre front contre front la littérature et les mathématiques, le carré contre l’arrondi, l’équerre contre le compas, et pourquoi pas… les patates sautées versus les pommes vapeurs… ? Non. Nous sommes trop contemplatifs pour créer la moindre rivalité.

Les verticalités font parfois des Tours.

Soyez les bienvenus dans un quartier de Crest ou la symétrie, la ligne droite et sa copine, la perpendiculaire, arrivent à générer une véritable identité de quartier.

Photographier un quartier ou un lotissement n’est que caresser l’écume de la vie de celles et ceux qui y habitent. Bien-entendu, la vie se passe derrière ces murs que nous immortalisons Noé et moi. Nous sommes « en surface », et pourtant, dans notre dernier Mégaphone, nous l’avons appris, une vie sociale… un début de vie sociale (le lotissement, a à peine deux ans d’existence), est en train de naître à Herbemont.

Maintenant, je reprends la séance diapos.

Et puis, voilà… Noé et moi, comme tous photographes équipés d’une paire d’yeux qui ne couvrent que 180 degrés, il nous a fallu, parfois, nous retourner, juste pour prendre conscience que « Les coteaux D’Herbemont » sont aussi un belvédère formidable…

Et hop, on se retourne… !

Et puis, puisque la promenade, surtout quand elle est photographique, mais pas que… reste propice à la réflexion. On pense évidement au lieu que nous traversons et qui nous traverse. Et puis, à ce moment, ce moment de synthèse, où la promenade arrive à sa fin et qu’il nous faut rassembler tout ça, il y a toujours une touche d’humour, de celles qui permettent de décompresser. Voici la notre :

Et puis, vient le temps de la morale de l’histoire, ces morales si chères à Jean de la Fontaine… bien-sûr ici, nous ne nous contenterons que d’une photographie, et vraiment nous espérons qu’elle sera aussi l’esprit du progrès dans le respect des vieilles pierres.

Sinon, habitants de Herbemont, si votre chien a envie de faire pipi, nous avons trouvé un spot parfait 😉

A dimanche. Vous saurez tout sur le compost à portée de tous… !

En attendant, restez Brillants !

Photos : Noé Richard-Clément. Textes : Mathias Deguelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.