LE PHOTOGRAM DU BRILLANT: EURRE, BALADE AU PARC DES RAMIÈRES.

Bonjour les Brillantes, bonjour les Brillants. Allez… Une nouvelle fois je vous invite à me suivre, je vous emmène en promenade, direction Eurre et le Parc des Ramières. Un reportage tout en photos qui va vous plonger au cœur d’un écosystème bien loin des gesticulations de certains « ego-logistes ».

Bon, en partant de Crest, premier détail, ce panneau qui laisse a penser que la municipalité se montre très respectueuse du nouveau gouvernement…

Bon, maintenant, en voiture Simone…

Nous arrivons presque à destination, et ce qui nous entoure laisse déjà présager un été qui s’annonce caniculaire…

Cette fois, nous y sommes…

J’arpente ces petits chemins de terre battue, et j’avance tout en longeant la drôme, qui, j’y reviens, est aujourd’hui, début juin, à un niveau déjà très bas…

Après ces constats qui laissent présager que « l’été sera chaud, dans les T-Shirt, dans les maillots », je laisse mon regard vagabonder sur tous ces détails qui font partie intégrante de la beauté du lieu…

Là, je reste littéralement « en arrêt » devant toutes ces créations humaines qui plus ou moins harmonieusement, s’invitent dans le paysage…

Et puis je tombe sur ces drôles de petits bonhommes qui semblent faire de la corde à sauter sur les lignes à haute-tension…

Un étrange poteau à qui il ne manque que des yeux…

Et des yeux étranges à qui il ne manque qu’un poteau…

Et là, en revenant sur mes pas, il m’est arrivé un truc pas possible… Les cailloux m’ont parlé ! Je vous promets ! Enfin, plus exactement, ces cailloux m’ont envoyé des signes… Il m’ont rappelé ce que sont les 7 péchés capitaux… Mais je vous sens dubitatifs… Très bien, jugez par vous-même. Voici le caillou de…

La gourmandise :

La paresse :

La luxure :

L’orgueil :

L’avarice :

L’envie :

Et enfin, la colère :

Et là… J’avoue… j’ai été complètement dérouté… Je n’ai pas trop l’habitude que de simples cailloux me rappellent l’ensemble de mes défauts… J’étais sonné, alors un peu paumé, je photographiais tout et n’importe quoi…

Mais heureusement…

Et tel le Petit Poucet retrouvant son chemin grâce aux cailloux qu’il avait semé, je suis revenu sur Crest. Pour constater que sur la Place de l’Église, on s’affairait déjà à la préparation de la Fête Médiévale du week-end prochain…

Je ne saurais que vous enjoindre à une balade en forêt, d’abord parce qu’ici on est gâtés parce que les forêts nous cernent, mais surtout parce que voir la végétation, et bien… ça repose… et qu’à aucun moment de votre balade, le petit bonhomme vert de Cétélem ne surgira pas derrière un arbre pour vous endetter…

Textes et Photos : Mathias Deguelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.