LE PHOTOGRAM DU BRILLANT: ALLEX.

Bonjour les Brillantes, bonjour les Brillants. Nous sommes jeudi, et le jeudi c’est… le Photogram ! Garanti sans Salmonellose.

Avouez que ça devient compliqué : compliqué de rouler, compliqué d’être au chaud, compliqué de se fréquenter, et maintenant compliqué de se faire une pizza devant le match.

Bon. Aérons-nous l’esprit, et merci à vous d’apprécier ce petit voyage.

Notre Mégaphone de mardi, également consacré à Allex, nous a confirmé deux choses, à Noé Richard-Clément et moi: c’est que l’esprit du village s’inscrit dans l’histoire de notre région. Il est basé en hauteur, il n’est que ruelles et escaliers… pour le non averti, Allex a ce petit côté labyrinthique qui fait tout le charme des communes du crestois, et du Val de Drôme. Bref, on aurait pu rapidement nous croire « en terrain conquis »… Mais rassurez-vous, il n’en fut rien… Nous n’étions pas dans cet esprit là. En fait, je crois que nous ne sommes que deux grands timides.

Quand à la deuxième chose, et bien, je laisse « la parole » à Noé.

Bon… Excusez-moi… ! J’interviens… Nous sommes à ce moment où l’image prend le pas sur la narration. Donc j’interviens. Je te charrie, allez Noé, surprends-moi, présente-moi « ton » Allex à toi.

Ok. Fut sa réponse. Ko est le résultat.

D’abord, il me fit découvrir cette « petite placette », qui est l’écrin d’un véritable potager. Un détail qui aurait peut-être pu nous échapper, mais il y avait la présence de toutes ces petites étiquettes, ces noms, attachés au pied des plants, ou sur les pots, qui étaient toutes preuves d’une organisation humaine.

Pardon… C’est à toi Noé :

Nous laissons derrière-nous ce « jardin de village », et Noé, mon compagnon qui parfois me donne l’impression d’avoir un troisième œil, et moi-même, poursuivons notre avancée, qui parfois a des allures de jeu vidéo.

Allez, redevenons sérieux. Allex c’est aussi ça :

Mais pour nous, ce fut surtout ça :

Il est aux alentours de 16 heures. Le soleil tape dur sur nos caboches. Ah… un point d’eau…

Houps… ! Cruel dilemme !

Heureusement j’avais deux Chupa Chup’s dans mon sac. Je proposais à Noé de prendre celle au goût-cerise et lui demandais de me faire deux séries de clichés, une première qui serait une série de photos en plan large, et la seconde, une série en plans serrés, plus sur les détails. Noé a à nouveau dit ok. Et moi je suçais goût-fraise…

Donc première série. Plans larges :

Bon. Voyons maintenant la deuxième série. Celle des plans serrés :

  • Ok, Noé… j’aime beaucoup, mais avoue que là tu as un point de vue plutôt « artistique », tu crois pas ? Je veux dire… en terme de vues, et de partages, je ne suis pas sûr qu’on s’y retrouve tu vois…? C’est comme tes photos, on va « droit dans le mur »…
  • Tu veux dire qu’on ne peut pas être « artiste » à Allex ?
  • Bon ok. Tu sais quoi ? Tu as gagné. Il te reste des photos cools et perso pour terminer ce Photogram ?
  • Laisse-moi faire, maintenant, c’est moi qui prends la main :
  • Noé… tu es un génie. Dans un autre siècle tu aurais été l’inventeur de la carte-postale en mode « bon baisers de l’étrange »…
  • Ta réaction est bizarre. Je ne sais pas si je vais t’accepter en ami Facebook.
  • Tu as décidé de rentrer à Crest à pied, c’est ça ?
  • J’suis trop dégoûté. Il n’empêche… mes photos sont bonnes !
  • Et bien voilà, sur ce point, au moins, nous sommes d’accord.

Vrrroouuummm…. !

Photos : Noé Richard-Clément. Textes (presque vécus) : Mathias Deguelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.